Télérama Dialogue : Jacques Higelin

Les Rencontres Télérama

Avec Jacques Higelin

Entretien : Valérie Lehoux

"En recevant la demande de Sortir (« dis nous pourquoi tu as choisi Higelin ? »), j’ai été prise d’un doute. Fallait-il évoquer le choc ressenti, il y a 27 ans, quand, pour la première fois, j’ai vu en scène cet homme gracieux, réenchantant le monde par sa poésie et sa générosité — lui qui est capable de chanter trois ou quatre heures d’affilée ? Parler plutôt de la liberté viscérale de ce conteur-né, passé par le café-théâtre, le rock, le folk, le blues ou le jazz, dessinant une œuvre unique en France, aussi ample (au moins) que celle d’un Ferré ? Evoquer la sincérité d’un funambule sans cesse sur son fil, qui ne cache pas ses ombres et qui peut même griffer lorsqu’il est mal ? Ou, tout simplement, redire l’importance de son dernier album, quintessence d’un art qui ouvre sur le monde et allège du poids de l’existence ? Qu’importe d’où on le regarde, Higelin est toujours précieux. Alors, pourquoi le choisir ? Parce qu’il est devenu pour moi plus qu’un chanteur : une évidence. "

Durée : 01:28:39

Enregistré le 23 septembre 2013 dans la salle Renaud-Barrault du Théâtre du Rond-Point

En partenariat avec France Inter et la MGEN.


Marier l'appétit culturel de Télérama à l'audace impertinente du Théâtre du Rond-Point lors de soirées préparées en commun. Autour d'un artiste phare ou d'un thème provocateur, il s'agit gaiement de torpiller et reconstruire le monde ensemble. Avec légèreté et gravité. Sans trop d'esprit de sérieux. 

Partager ce billet :

À voir aussi

Le 2 octobre 2013 à 04:10
Le 2 octobre 2013 à 06:30

Télérama Dialogue : Elisabeth de Fontenay

Les Rencontres Télérama

Avec Elisabeth de Fontenay Entretien : Marc Belpois "Pourquoi j’ai voulu inviter la philosophe Elisabeth de Fontenay ? Parce que nos liens avec les bêtes ne cessent de m’étonner. En vertu de quelle logique schizophrène, cajolons-nous notre chien adoré tout en acceptant les conditions d’élevage abominables de l’immense majorité des animaux que nous mangeons, porcs et poulets ravalés au rang de choses, sans aucun égard pour leur qualité d’êtres vivants ? Pourquoi cette interrogation fait-elle ricaner tant de gens ? Relève-t-elle d’une sorte de sensiblerie déplacée ? Elisabeth de Fontenay répond à toutes ces questions – et bien d’autres, son champ ne se limite pas à l’élevage – d’une voix limpide, mais aussi nuancée, loin de la véhémence fréquente de certains défenseurs de la cause animale. La philosophe, qui fut l’une des rares, en France, à ouvrir sa discipline à la question de l’animal, nous explique à quel point, depuis l’antiquité, nombreux sont les penseurs qui ont encouragé la société à prêter attention à la condition des bêtes. L’auteur du Silence des bêtes en 1998, co-auteur cette année – avec Boris Cyrulnik et Peter Singer –, du livre d’entretiens Les Animaux aussi ont des droits, anime sur France Inter une émission consacrée aux animaux, Vivre avec les bêtes." Durée : 01:13:10 Enregistré le 23 septembre 2013 dans la salle Vauthier du Théâtre du Rond-Point En partenariat avec France Inter et la MGEN.

Tous nos invités
Tous les dossiers

derniers podcasts

je m'abonne :   
Eric Vuillard en conversation avec Pierre Assouline
Live • 13/02/2018
Tobie Nathan : Le Parlement des dieux
Live • 13/02/2018
Sophie Wahnich : La démocratie prise en étau
Live • 13/02/2018
Aude Lancelin : "Bienvenue dans le monde libre"
Live • 12/02/2018
Paul Auster : rencontre avec François Busnel
Live • 16/01/2018
Tous les podcasts

ventscontraires sur Youtube

Découvrez la chaîne
La revue en ligne du Rond-Point
Auteurs maison   Vedettes etc.   Confs & Perfs   Archives   Tous les chroniqueurs
Les vidéos   Les sons   Les images   Les textes  Nous contacter   Presse
ventscontraires.net, revue en ligne, vous est proposée par le Théâtre du Rond-Point.
Site administré par
© 2014 - CC.Communication