Télérama Dialogue : Timothée de Fombelle

Les Rencontres Télérama

Avec Timothée de Fombelle

Entretien : Michel Abescat

"Comme dirait Timothée de Fombelle, je suis entré dans ses livres par effraction. En adulte qui s'aventure dans la réserve naturelle de la littérature jeunesse et en découvre les grasses prairies et les horizons infinis. Tobie Lolness, l'aventure d'un gamin haut d'un millimètre et demians un arbre-univers, traînait il y a quelques années sur le bureau de ma fille qui devait avoir dix ans. Et j'ai été littéralement happé. Depuis, j'ai lu tous les livres de Timothée de Fombelle. Et surtout je l'ai rencontré à l'occasion d'un entretien pour Télérama. Son élégance, sa franchise, sa passion pour le théâtre, l'esprit d'enfance qu'il a su préserver, m'ont séduit. Et je me dis qu'il serait dommage de ne pas en faire profiter les autres..."

Durée : 01:10:24

Enregistré le 23 septembre 2013 dans la salle Topor du Théâtre du Rond-Point

En partenariat avec France Inter et la MGEN.


Marier l'appétit culturel de Télérama à l'audace impertinente du Théâtre du Rond-Point lors de soirées préparées en commun. Autour d'un artiste phare ou d'un thème provocateur, il s'agit gaiement de torpiller et reconstruire le monde ensemble. Avec légèreté et gravité. Sans trop d'esprit de sérieux. 

Partager ce billet :

À voir aussi

Le 2 octobre 2013 à 03:20

Télérama Dialogue : Raymond Depardon

Les Rencontres Télérama

Avec Raymond Depardon Entretien : Laurent Abadjian "Eté 1981, je découvrais dans les pages de Libération la correspondance new-yorkaise de Raymond Depardon. Le photographe devait envoyer, pendant un mois, une photo par jour de New York accompagnée d’un court texte. Jusqu’alors, une photographie dans un journal servait à véhiculer une information, la légende qui l’accompagnait permettait de la situer, de la comprendre. L’image était au service de l’écrit. Là, pour la première fois, le photographe avait la parole et loin de nous assener des vérités, des postulats, des dogmes comme pouvait l’avoir fait Cartier Bresson avant lui, Depardon disait des doutes, ses peurs nous révélait sa fragilité, nous laissait apercevoir l’intimité d’un photographe au travail. Ce fut un choc immense et libérateur. Dans cette série, le photographe élevé à la culture du news, aux grands reportages, aux guerres, aux coups d’état, confronté cette fois à la banalité du quotidien, loin du spectacle de l’actualité, nous permettait de découvrir la douleur que demande parfois la production d’une image, le vertige de la question du quoi photographier, de celles de la place et du rôle du photographe face au monde. Ces questions, Raymond Depardon n’a jamais cessé de se les poser et continue aujourd’hui encore à tenter d’y répondre par son travail toujours renouvelé." Durée : 00:49:12 Enregistré le 23 septembre 2013 dans la salle Renaud-Barrault du Théâtre du Rond-Point En partenariat avec France Inter et la MGEN.

Le 2 octobre 2013 à 06:30

Télérama Dialogue : Elisabeth de Fontenay

Les Rencontres Télérama

Avec Elisabeth de Fontenay Entretien : Marc Belpois "Pourquoi j’ai voulu inviter la philosophe Elisabeth de Fontenay ? Parce que nos liens avec les bêtes ne cessent de m’étonner. En vertu de quelle logique schizophrène, cajolons-nous notre chien adoré tout en acceptant les conditions d’élevage abominables de l’immense majorité des animaux que nous mangeons, porcs et poulets ravalés au rang de choses, sans aucun égard pour leur qualité d’êtres vivants ? Pourquoi cette interrogation fait-elle ricaner tant de gens ? Relève-t-elle d’une sorte de sensiblerie déplacée ? Elisabeth de Fontenay répond à toutes ces questions – et bien d’autres, son champ ne se limite pas à l’élevage – d’une voix limpide, mais aussi nuancée, loin de la véhémence fréquente de certains défenseurs de la cause animale. La philosophe, qui fut l’une des rares, en France, à ouvrir sa discipline à la question de l’animal, nous explique à quel point, depuis l’antiquité, nombreux sont les penseurs qui ont encouragé la société à prêter attention à la condition des bêtes. L’auteur du Silence des bêtes en 1998, co-auteur cette année – avec Boris Cyrulnik et Peter Singer –, du livre d’entretiens Les Animaux aussi ont des droits, anime sur France Inter une émission consacrée aux animaux, Vivre avec les bêtes." Durée : 01:13:10 Enregistré le 23 septembre 2013 dans la salle Vauthier du Théâtre du Rond-Point En partenariat avec France Inter et la MGEN.

Le 2 octobre 2013 à 04:10
Tous nos invités
Tous les dossiers

derniers podcasts

je m'abonne :   
Kader Aoun et des stand-uppers : "Je n'abandonnerai jamais la banlieue"
Live • 23/03/2019
Tania de Montaigne : L'Assignation
Live • 07/02/2019
Florence Aubenas au grand oral désopilant du Barreau de Paris
Live • 07/02/2019
Eric Vuillard en conversation avec Pierre Assouline
Live • 13/02/2018
Tobie Nathan : Le Parlement des dieux
Live • 13/02/2018
Tous les podcasts

ventscontraires sur Youtube

Découvrez la chaîne
La revue en ligne du Rond-Point
Auteurs maison   Vedettes etc.   Confs & Perfs   Archives   Tous les chroniqueurs
Les vidéos   Les sons   Les images   Les textes  Nous contacter   Presse
ventscontraires.net, revue en ligne, vous est proposée par le Théâtre du Rond-Point.
Site administré par
© 2014 - CC.Communication