Jean-Louis Jacopin
Publié le 14/10/2013

Urbano #1


La librairie du Rond-Point et les éditions du Mauconduit vous invitent à une rencontre avec Jean-Louis Jacopin le jeudi 17 octobre à 18 h 30 à l’occasion de la sortie de son livre Urbano

Présentation-surprise avec Michel Ouimet, dédicace et verre de l’amitié autour de l’accrochage de planches originales, exposées du 17 octobre au 7 novembre 2013.

J’ai beaucoup marché dans les rues de Paris. Je partais chaque jour pour voir ce qu’à force d’habitude on ne voit plus. Je n’avais aucune idée préconçue, sinon que je ferais, le soir, sur mon cahier à spirale, un dessin accompagné d’un court texte, une réflexion rapide sur ce qui se serait imprimé en moi.

Dans ses dessins, Jean-Louis Jacopin met en scène un personnage imaginaire, Urbano, qui est en réalité son double. Homme au corps souple et au visage sans traits, Urbano erre dans la ville ou à la campagne et prend le temps de regarder et de capter avec un regard distancié, plein de grâce, d’humour et de bienveillance, les instants fugaces, les morceaux de vie épars, les scènes à l’apparence banale, petites joies, grandes peines...

Comédien, metteur en scène, lecteur, Jean-Louis Jacopin a toujours croqué le monde. Il a voulu donner, aussi bien dans ses spectacles que dans ses dessins, la parole à ceux qui ne l’ont pas. Il est membre du comité de lecture du théâtre du Rond-Point et fait des lectures sur France-Culture et au théâtre de l’Odéon.

 

Partager ce billet :

À voir aussi

Le 16 novembre 2011 à 08:20
Le 3 février 2011 à 08:00

Gary for ever

"On a envie de changer le monde, pour enfin l'envoyer se faire foutre."

Excellente nouvelle : l’exposition que le Musée des Lettres et Manuscrits de Paris consacre à Romain Gary est prolongée jusqu’au 3 avril 2011. Elle propose de redécouvrir le parcours de cet auteur d’exception à travers une sélection émouvante de ses manuscrits, cahiers toilés ou feuilles libres recouvertes de la même écriture puissante et ronde. On croit le connaître, mais au fond qui est Roman né Kacew, devenu Romain Gary (Gary signifie « Brûle ! » en russe) puis Emile Ajar (« Ajar », c’est la braise) ? On le sait écrivain prolixe qui a ravi ses lecteurs, trompé les critiques, génial mystificateur aux deux prix Goncourt (pour Les racines du ciel et La vie devant soi). Amoureux des femmes aussi, mais surtout amoureux de la vie au point de décider de la quitter d’un coup, avant qu’elle ne le quitte à petit feu. Gary l’aviateur, le diplomate, l’auteur, le réalisateur, le fils de sa mère, Gary l’inclassable qu’on a tenté, sale défaut de chez nous, en vain d'étiqueter. Il aimait à dire, se comparant au caméléon qui, placé au centre d’un tissu écossais, devient fou, qu’il n’était pas, lui, devenu fou. Il était devenu écrivain. A son sujet, beaucoup se souviennent de cette phrase élégante et digne qui clôt son manuscrit confession Vie et mort d’Emile Ajar : « Je me suis bien amusé. Au revoir et merci. » Pour ma part, je garde comme un talisman cette autre, qui me résume mon Gary à moi, du moins tel que je l’imagine, cet humaniste insolent dont on ne peut toujours pas, à se demander à quoi sont payés les éditeurs, trouver les œuvres complètes publiées décemment : « On a envie de changer le monde, pour enfin l’envoyer se faire foutre. »Pour en savoir davantage : museedeslettres.fr

Le 25 novembre 2011 à 08:10
Le 11 janvier 2015 à 09:33
Tous nos invités
Tous les dossiers

derniers podcasts

je m'abonne :   
La masterclass d'Elise Noiraud
Live • 16/04/2021
La masterclass de Patrick Timsit
Live • 16/04/2021
La masterclass de Lolita Chammah
Live • 16/04/2021
La masterclass de Tania de Montaigne
Live • 08/03/2021
La masterclass de Sara Giraudeau
Live • 08/03/2021
Tous les podcasts

ventscontraires sur Youtube

Découvrez la chaîne
La revue en ligne du Rond-Point
Auteurs maison   Vedettes etc.   Confs & Perfs   Archives   Tous les chroniqueurs
Les vidéos   Les sons   Les images   Les textes  Nous contacter   Presse
ventscontraires.net, revue en ligne, vous est proposée par le Théâtre du Rond-Point.
Site administré par
© 2014 - CC.Communication