Les bonus de la saison
Publié le 08/12/2017

François Gremaud & Pierre Mifsud : Un marathon de huit heures


      Partager la vidéo 

Autres épisodes :

A l'image du Surmâle, personnage infatigable d'Alfred Jarry dont la course rivalisait avec un train lancé à grande vitesse à travers l'Europe de la révolution industrielle, le metteur en scène et auteur François Gremaud (Cie 2B) et l'acteur Pierre Mifsud se sont lancés dans le pari fou de se mesurer avec la mémoire en ligne de l'encyclopédie Wikipédia. Soit le projet exaltant et drôle d'assumer parfaitement sa propre idiotie — au sens où l'entend le philosophe Clément Rosset — en proposant au public huit heures (sic 8) de Conférence de choses : un marathon cervical et burlesque lancé au travers du cabinet de curiosité de notre savoir universel. A déguster en neuf épisodes ou en intégrale non stop.
Confessions, confidences et indiscrétions. Les spectacles, les auteurs, les artistes et tous ceux qui font la saison du Rond-Point. 

Partager ce billet :

À voir aussi

Le 4 mars 2013 à 19:38

Christian Salmon : Ces histoires qui nous gouvernent #2

George W Bush et Ashley Faulkner / L'étreinte

> Premier épisode                   > Episode suivant Dans sa conférence-performance "Ces histoires qui nous gouvernent", l'écrivain et journaliste Christian Salmon poursuit son salutaire travail d'analyse du story-telling. Dans cet extrait, il revient sur un récit édifiant mais fictif qui a joué un rôle décisif dans l'intervention américaine en Afghanistan et même au-delà. "Quoi de plus innocent et charmant qu’une histoire bien tournée ? Les histoires nous distraient et nous instruisent en nous faisant rêver. Désormais, avec la technique du storytelling, elles nous gouvernent et sont devenues un instrument de contrôle des opinions, une « arme de distraction massive ».L’entrée en guerre préventive contre l’Irak, le reality show au début du mandat de Sarkozy, sa métamorphose en capitaine courage face à la crise financière, l’épopée victorieuse de Barack Obama… Autant de fictions préparées dans le secret de war rooms où s’élabore le storytelling intégré. Christian Salmon nous propose un voyage dans les démocraties contaminées par l’hypermédiatisation, une exploration des mythes politiques à l’âge du néolibéralisme. Une traversée de la crédulité contemporaine. " Enregistré le 30 novembre 2012 dans la salle Topor du Théâtre du Rond-Point En partenariat avec Cinaps TV et Rue 89 Vous pouvez également retrouver le podcast audio complet de cette conférence-performance.

Le 19 septembre 2013 à 14:59

Avant la Conférence Berryer, les 12 secrétaires répondent

Florian Lastelle, 5e secrétaire.

Entre catch verbal et jeux du cirque, les 12 meilleurs avocats de leur génération s’affrontent et célèbrent le métier d’avocat dans une espèce de carnaval de l’esprit et de la parole. La Conférence Berryer se déroule habituellement à la Salle des Criées du Palais de Justice de Paris. Salvador Dali, Serge Gainsbourg, Catherine Deneuve y ont été invités. Au Rond-Point viendront Maître Eric Dupond-Moretti et Christophe Alévêque. Pour vous faire connaître les 12 protagonistes de ce grand oral désopilant, ventscontraires.net a interrogé chacun des 12 secrétaires du Barreau de Paris élus membres de la Conférence pour l'année 2013. Aujourd'hui le 5e secrétaire, Florian Lastelle.   Quand avez-vous entendu parler pour la première fois de la Conférence Berryer ?A la naissance de M. Thomas Klotz. Une manière très personnelle de définir la Berryer ?Un salon, bourgeois mais sans morale. Y a-t-il un avocat parmi vos prédécesseurs à la Conférence dont vous êtes fier d'avoir repris la place ?François Gibault et Matthieu Chirez. Se justifier serait vulgaire. Comment s'est passée votre première Berryer ? Mal. N'est-ce pas une perte de temps, du gâchis ? Au contraire. Lorsqu'on exerce une profession juridique, judiciaire, il est essentiel d'en sortir régulièrement. Laquelle/lequel de vos collègues à la Conférence est pour vous la/le plus indéfendable ? Pourquoi ?On doit les défendre tous, évidemment. Imaginez une Berryer dans le métier de la natation synchronisée.Je ne porte pas de bonnet. Les 12 secrétaires de la Promotion 2013 : Alexandre Vermynck, Constance Debré, Nicolas Pottier, Thomas Klotz, Florian Lastelle, Victor Zagury, Marie-Pompéi Cullin, Guillaume Vitrich, Antoine Vey, Rémi Lorrain, Xavier Nogueras, Sanjay Mirabeau.

Le 19 mars 2013 à 11:48

Marion Aubert

Cabinet de curiosité - Pour les pédants on a du matériel

Une émission France CultureChaque mois, un écrivain vous ouvre les portes de sa bibliothèque insolite. Guidé par sa fantaisie, il propose des textes cocasses, impertinents, drolatiques ou bizarres, une littérature savoureuse et décapante, que des comédiens viendront interpréter en public.Marion Aubertavec Marion Aubert, Thomas Blanchard, Johanna Nizard « Lorsque France Culture et le théâtre du Rond-Point m’ont demandé d’imaginer un cabinet de curiosités, j’ai tenté de me souvenir des textes, poèmes, essais qui avaient pu me rendre curieuse, ces derniers jours, mois, années. Très vite, certains textes se sont imposés à moi. Il y a ceux qui m’accompagnent depuis longtemps déjà, Daniil Harms, un poète fou rencontré il y a maintenant une quinzaine d’années, au Conservatoire, et puis Michaux (souvent été sensible aux belges, de Michaux à Noël Godin, inventeur des attentats pâtissiers). D’autres, rencontrés à l’occasion d’une écriture (j’ai lu Marcel Schwob au moment de la conception de ma pièce pour enfants, Les Orphelines ; Jack l’éventreur traînait à mon chevet lorsque j’écrivais Les aventures de Nathalie Nicole Nicole, histoire d’une petite fille folle) et qui, depuis, ne m’ont plus quittée. J’ai découvert les écrits du Kama Sutra bien tard, l’année dernière, lorsque deux amies m’ont demandé de les accompagner dans leur travail sur la place de la femme dans les magazines et son foyer. J’ai aussi choisi les textes liés à mes réflexions –toutes féministes et maternelles- du moment. Des instructions et prières chrétiennes de Godeau en passant par l’Emile de Jean-Jacques Rousseau, L’avis aux femmes d’Irak de Martin Crimp, et le plus grave Je suis complètement battue d’Eléonore Mercier. Aussi décidé de vous lire d’introduction de La tyrannie de la faiblesse, de Paul-François Paoli chez Bourin éditeur, introduction qui m’a laissée fort perplexe.J’avais sélectionné des textes de Gilbert Keith Chesterton, découvert cette année, et puis de Huysmans, le décadent. Envie, aussi, de vous lire des extraits de mes contemporains, Rémi De Vos ou Hervé Blutsch. Mais il nous aurait fallu une longue nuit des curiosités. » Emission coproduite par France Culture et le Théâtre du Rond-Point sur une idée originale de Jean-Michel Ribes. Enregistrée le 2 mai 2011 au Théâtre du Rond-Point Diffusée sur France Culture le samedi 7 mai 2011 à 20h Durée : 1:00:00

Le 19 mars 2013 à 11:15

Philippe Minyana

Cabinet de curiosité - Pour les pédants on a du matériel

Une émission France CultureChaque mois, un écrivain vous ouvre les portes de sa bibliothèque insolite. Guidé par sa fantaisie, il propose des textes cocasses, impertinents, drolatiques ou bizarres, une littérature savoureuse et décapante, que des comédiens viendront interpréter en public.Philippe Minyanaavec Philippe Minyana, Quentin Baillot et Jérôme Kircher« Ces trois-là, Carver, Brautigan et Harrison, sont depuis un an mes compagnons de route. Par leur saisissement du banal qui, vu en détail et en gros plan, le rend ou inquiétant ou extravagant, ils m'ont entraîné sur ce territoire de la « littérature de l'annexe » qui choisit d'explorer les périphéries, les espaces intimes, plutôt que le centre, le drame et son commentaire. Observer les personnes chez eux, en groupe, confrontées aux épiphénomènes, à la vie quotidienne, avec jubilation ; en rendre compte avec minutie dans une langue minimale et choisie, voilà ce qui comme eux me tient, me guide et me préoccupe. Comment et où l'humain agit-il ? Que dit, que fait l'humain aujourd'hui ? C'est ça le projet de mon écriture de théâtre. Théâtre de l'incident, des mythologies ordinaires. C'est là que ça travaille. »  Emission coproduite par France Culture et le Théâtre du Rond-Point sur une idée originale de Jean-Michel Ribes. Enregistrée le 15 février 2010 au Théâtre du Rond-Point Diffusée sur France Culture le samedi 20 février 2010 à 20h Durée : 58:19

Le 16 septembre 2013 à 11:11

Avant la Conférence Berryer, les 12 secrétaires répondent

Sanjay Mirabeau, 12e secrétaire

Entre catch verbal et jeux du cirque, les 12 meilleurs avocats de leur génération s’affrontent et célèbrent le métier d’avocat dans une espèce de carnaval de l’esprit et de la parole. La Conférence Berryer se déroule habituellement à la Salle des Criées du Palais de Justice de Paris. Salvador Dali, Serge Gainsbourg, Catherine Deneuve y ont été invités. Au Rond-Point viendront Maître Eric Dupond-Moretti et Christophe Alévêque. Pour vous faire connaître les 12 protagonistes de ce grand oral désopilant, ventscontraires.net a interrogé chacun des 12 secrétaires du Barreau de Paris élus membres de la Conférence pour l'année 2013. Aujourd'hui le 12e secrétaire, Sanjay Mirabeau.   Quand avez-vous entendu parler pour la première fois de la Conférence Berryer ?Pour tout vous dire, c'est moi qui ai eu l'idée de cette Conférence quand j'étais  au collège "Joliot-Curie" à Nanterre, mais Pierre-Antoine Berryer était dans ma classe en 4ème et il m'a piqué le concept.  Une manière très personnelle de définir la Berryer ?Un spectacle où Chamfort (celui des maximes pas celui qui chante Manureva, que j'adore par ailleurs) rencontre Richard Pryor (autant celui du stand up que celui de Superman, il est vraiment bon dans Superman, Richard Pryor, cela dit !). Y a-t-il un avocat parmi vos prédécesseurs à la Conférence dont vous êtes fier d'avoir repris la place ? Oui, évidemment ! Et bien pour cette seule raison que c'est une belle personne. Tiens, j'en profite ici, pour lui faire un bisou.   Comment s'est passée votre première Berryer ?Elle n'était pas encore finie que j'avais déjà envie de recommencer. N'est-ce pas une perte de temps, du gâchis ? Finalement, que vous auront apporté ces conférences ?Quand s'offre à vous un espace de liberté absolue pour vous exprimer et que des spectateurs prennent du temps pour venir vous écouter, le véritable gâchis serait de ne pas comprendre que ces conférences sont l'un des derniers endroits où vous pouvez, le temps d'une soirée, essayer d'être pour les autres, un peu meilleur que ce que vous êtes. Laquelle/lequel de vos collègues à la Conférence est pour vous la/le plus indéfendable ? Pourquoi ?Nicolas Pottier, il n'est absolument pas responsable de ses actes ni de ses mots, il souffre d'une abolition chronique du discernement, il n'est d'ailleurs présent dans notre promotion que pour satisfaire les désirs sexuels des invités de la Conférence Berryer.    Imaginez une Berryer dans le métier des aiguilleurs du ciel.Top Gun ! Avec Nicolas Pottier dans le rôle de Tom Cruise et Christophe Alévêque ou bien Eric Dupond-Moretti dans le rôle de Kelly Mc Gillis...  Les 12 secrétaires de la Promotion 2013 : Alexandre Vermynck, Constance Debré, Nicolas Pottier, Thomas Klotz, Florian Lastelle, Victor Zagury, Marie-Pompéi Cullin, Guillaume Vitrich, Antoine Vey, Rémi Lorrain, Xavier Nogueras, Sanjay Mirabeau.

Le 21 mars 2013 à 08:26

Christian Salmon : Ces histoires qui nous gouvernent #4

De Henry Ford à Steve Jobs, l'émergence du story-telling management

> Premier épisode                  > Episode suivant Dans sa conférence-performance "Ces histoires qui nous gouvernent", l'écrivain et journaliste Christian Salmon poursuit son salutaire travail d'analyse du story-telling. Dans cet extrait, il revient sur un récit édifiant mais fictif qui a joué un rôle décisif dans l'intervention américaine en Afghanistan et même au-delà. "Quoi de plus innocent et charmant qu’une histoire bien tournée ? Les histoires nous distraient et nous instruisent en nous faisant rêver. Désormais, avec la technique du storytelling, elles nous gouvernent et sont devenues un instrument de contrôle des opinions, une « arme de distraction massive ».L’entrée en guerre préventive contre l’Irak, le reality show au début du mandat de Sarkozy, sa métamorphose en capitaine courage face à la crise financière, l’épopée victorieuse de Barack Obama… Autant de fictions préparées dans le secret de war rooms où s’élabore le storytelling intégré. Christian Salmon nous propose un voyage dans les démocraties contaminées par l’hypermédiatisation, une exploration des mythes politiques à l’âge du néolibéralisme. Une traversée de la crédulité contemporaine. " Enregistré le 30 novembre 2012 dans la salle Topor du Théâtre du Rond-Point En partenariat avec Cinaps TV et Rue 89 Vous pouvez également retrouver le podcast audio complet de cette conférence-performance.

Tous nos invités
Tous les dossiers

derniers podcasts

je m'abonne :   
La masterclass d'Elise Noiraud
Live • 16/04/2021
La masterclass de Patrick Timsit
Live • 16/04/2021
La masterclass de Lolita Chammah
Live • 16/04/2021
La masterclass de Tania de Montaigne
Live • 08/03/2021
La masterclass de Sara Giraudeau
Live • 08/03/2021
Tous les podcasts

ventscontraires sur Youtube

Découvrez la chaîne
La revue en ligne du Rond-Point
Auteurs maison   Vedettes etc.   Confs & Perfs   Archives   Tous les chroniqueurs
Les vidéos   Les sons   Les images   Les textes  Nous contacter   Presse
ventscontraires.net, revue en ligne, vous est proposée par le Théâtre du Rond-Point.
Site administré par
© 2014 - CC.Communication