Alban Orsini
Publié le 19/10/2010

Hector


"- Chérie, tu as oublié de souhaiter ma fête aujourd'hui...
- Ah ?
- Oui, c'était la saint Hector...
- La saint quoi ?
- Hector...
- Qui ?
- Ben moi, Hector.
- Mais qui êtes-vous ?
- Mais chérie, Hector, ton mari.
- Je suis mariée ?
- M'enfin !?
- M'enfin quoi ?
- Mais enfin oui, tu es mariée, avec moi, Hector !
- Je ne m'appelle pas Hector mais Josette ! Cessez de me mentir !
- Non mais c'est moi Hector.
- Hector est ici ?
- Mais oui, c'est moi !
- Mais qu'attendez-vous, faites-le entrer !
- Mais je suis là !
- Cessez de m'importuner ou j'appelle Hector !
- Mais c'est moi !!!!!
- Sommes-nous mariés ?
- Mais bien sûr !
- Et depuis combien de temps ?
- Presque cinquante ans...
- Impossible...
- Mais bien sûr que si, nous sommes mariés...
- Hector était d'accord ?
- Mais évidemment qu'il était d'accord puisque c'est moi, Hector !
- Oh mais arrêtez de me parler de la sorte ! Jamais de la vie Hector ne me parlerait comme ça !
- Mais enfin chérie !
- SORTEZ DE MA CHAMBRE À LA FIN, VOUS ME FAITES PEUR !
- Mais chérie, quand même...
- SORTEZ !"  
(Résidence de retraite "Les Jolis Jours", Limoges, Février 95, Hubert et Josette)
Né en 1980, écrivaillon de petites choses éparses de-ci de-là, ouvert à rien, décidé à tout, Alban Orsini n'aime pas parler de lui à la troisième personne mais adore les kebabs sur assiette, le son des fils en métal sur les mâts des bateaux amarrés, fumer ses cigarettes entre le pouce et l'index et le théâtre ce qui au final revient au même.
Pour l'instant publié en revue, Alban Orsini a pour ambition d'apprendre l'algorithme de résolution du Rubik's Cube pour rendre la vie meilleure et les moments plus doux... Il est également rédacteur pour le webzine Culturopoing.
Le blog d'Alban Orsini
 

Plus de...

Alban Orsini

 ! 

Partager ce billet :

À voir aussi

Le 6 décembre 2010 à 07:23

Avis de recherche

Un homme de 38 ans, Christophe M., a disparu depuis lundi soir. Il semble qu’il ait quitté le domicile conjugal à la suite d’une altercation avec son épouse à qui il reprochait une certaine frigidité. L’homme semblerait s’être rendu ensuite chez son meilleur ami qui est actuellement absent pour plusieurs mois en raison d’une délocalisation de son entreprise en Arabie Saoudite. La femme de celui-ci déclare que Christophe M. lui a effectivement rendu visite dans la soirée de lundi mais qu’il l’a quittée vers deux heures du matin. Christophe M. a ensuite été aperçu au domicile de Monique G., secrétaire de l’entreprise qui l’emploie, où il n’est, semble-t-il resté que deux heures. « Il est venu chercher un certificat de travail » nous a déclaré Monique G qui l’a vu se diriger vers le pavillon de sa voisine, une femme célibataire, qu’il connaissait et que nous n’avons pu joindre. Un peu plus tard, une troupe de majorettes nous révèle que Christophe M. s’est rendu à leur local qu’il a quitté plusieurs heures plus tard en annonçant qu’il comptait se rendre au foyer de jeunes filles de la rue voisine.  La dernière trace que l’on ait relevée de Christophe M. se situait aux alentours du bois de Boulogne où un témoin prétend l’avoir vu s’introduire successivement dans plusieurs camionnettes en stationnement. Depuis plus rien. La famille est anxieuse et lance un avis de recherche. Merci de bien vouloir rassurer une femme et des parents terriblement inquiets.

Tous nos invités
Tous les dossiers

derniers podcasts

je m'abonne :   
Kader Aoun et des stand-uppers : "Je n'abandonnerai jamais la banlieue"
Live • 23/03/2019
Tania de Montaigne : L'Assignation
Live • 07/02/2019
Florence Aubenas au grand oral désopilant du Barreau de Paris
Live • 07/02/2019
Eric Vuillard en conversation avec Pierre Assouline
Live • 13/02/2018
Tobie Nathan : Le Parlement des dieux
Live • 13/02/2018
Tous les podcasts

ventscontraires sur Youtube

Découvrez la chaîne
La revue en ligne du Rond-Point
Auteurs maison   Vedettes etc.   Confs & Perfs   Archives   Tous les chroniqueurs
Les vidéos   Les sons   Les images   Les textes  Nous contacter   Presse
ventscontraires.net, revue en ligne, vous est proposée par le Théâtre du Rond-Point.
Site administré par
© 2014 - CC.Communication