Ekaterina Kulakova
Publié le 11/06/2011

Mantra du chômeur


entretien imaginaire

– Que voudriez-vous faire dans la vie ?
Dans la vie… ça me paraît assez restrictif. Et puis, qui a dit qu’il fallait se limiter à une chose ? Je veux faire de tout. Tout ce qui m’est imparti : respirer, admirer le soleil, observer les jeux d’enfants dans les parcs, flâner en chassant du pied les feuilles mortes. Je conçois ma vie toute entière, sans entailles, d’un flux continu. Certes, je classerai sagement les dossiers, discuterai au creux des cafètes avec des collègues insipides et blasés ; je resterai même un soir pour finir un petit rangement. Mais ni ces gens, ni les dossiers, ni le chef en papier ne vont pas me manquer à la fin du contrat. Mon salaire n'ira pas dans des boutiques de luxe, pour des fringues à la mode ou des bijoux clinquants. J’aménagerai sobrement ma modeste piaule qui me servira de logis provisoire, suffisant. Je dépenserai un petit peu pour acheter des bouquins, inviter les copains, leur offrir des cadeaux. Tout le reste, je le garderai, pour m’offrir un petit peu de flâneries, de voyages et de temps de chômage.

Issue du fameux département 99 qui abrite si amplement le reste du monde, je suis littéraire à mes heures et enseignante à celles des autres. Mythomane pratiquante, intellectuelle engagée à mi-temps et conformiste militante. Depuis que je suis ballottée au gré des vents contraires, la langue française est mon seul port d'attache, ma maison que je n'arrête pas de remplir, mon royaume que je n'en finis pas d'explorer.

 

Partager ce billet :

À voir aussi

Le 18 août 2014 à 08:14
Le 11 septembre 2013 à 18:02
Le 9 octobre 2011 à 10:12

Lettre de motivation

Cher Monsieur Rond-Point, J’ai eu vent du fait que vous cherchiez de nouveaux chroniqueurs. En cette période où l’emploi joue la fille de l’air, j’avoue que tant d’audace m’a coupé le souffle. J’ai certes longuement hésité avant de tenter ma chance, puisque votre brève annonce souffle tant le chaud que le froid. Néanmoins, au gré de ma vie professionnelle, j’ai acquis des compétences que je crois pouvoir être profitables à votre entreprise. J’ai travaillé longuement en centre aéré, puis j’ai financé mes études en ventilant des com(ptes) au Carrefour de la rue Mistral, où j’ai acquis une bonne expérience des ronds-points. Par la suite, j’ai renoncé à être agent de circulation, et je suis devenu souffleur dans un théâtre où le directeur brassait de l’air. Actuellement je tourne en rond, dans un emploi qui me gonfle, avec un patron qui me les brise. Dans ces circonstances, votre annonce ne pouvait que m’intéresser. J’y vois l’occasion de donner à ma carrière un deuxième souffle, en participant à un projet éolien durable. Je suis persuadé que l’éclectisme de mes expériences éparpillées aux quatre vents est conforme à l’esprit de votre entreprise, et que nous pourrions produire ensemble à la fois contre-vents et marrées. Vous me direz que je ne manque pas d’air de vous proposer ainsi mes services, et vous aurez raison, puisqu’il m’arrive trop souvent de faire des vents plus haut que mon c… En espérant toutefois ne pas en prendre un, je vous adresse, Monsieur Rond-Point, mes haletantes salutations.

Tous nos invités
Tous les dossiers

derniers podcasts

je m'abonne :   
Kader Aoun et des stand-uppers : "Je n'abandonnerai jamais la banlieue"
Live • 23/03/2019
Tania de Montaigne : L'Assignation
Live • 07/02/2019
Florence Aubenas au grand oral désopilant du Barreau de Paris
Live • 07/02/2019
Eric Vuillard en conversation avec Pierre Assouline
Live • 13/02/2018
Tobie Nathan : Le Parlement des dieux
Live • 13/02/2018
Tous les podcasts

ventscontraires sur Youtube

Découvrez la chaîne
La revue en ligne du Rond-Point
Auteurs maison   Vedettes etc.   Confs & Perfs   Archives   Tous les chroniqueurs
Les vidéos   Les sons   Les images   Les textes  Nous contacter   Presse
ventscontraires.net, revue en ligne, vous est proposée par le Théâtre du Rond-Point.
Site administré par
© 2014 - CC.Communication